top of page
Rechercher
  • Bénédicte anthropologue

Les procession de la Sanch en Roussillon inscrite au patrimoine culturel immatériel de la France

La mission #ethnographique que j'ai menée au sein de mon cabinet d'étude #scribetassociés, auprès de la #ConfrériedelaSanch à Perpignan, soutenue par la #villedePerpignan, la #DRACOccitanie et la #directiondupatrimoine #DIRI, au #ministèredelaculture, est enfin récompensée par son inscription officielle au registre du #Patrimoineculturelimmatériel de la France.

L'annonce est symbolique, à quelques jours de la nouvelle procession qui parcourra le 7 avril 2023, (jour du vendredi Saint pour les Catholiques), mais également le 6 au soir dans les villages de Bouleternère, Arles sur Têt, et en nocturne aux flambeaux à Collioure, les centres anciens des villes citées.


Les processions de la Sanch en Roussillon, remises à l'honneur en 1950 selon un accord tripartite entre la confrérie éponyme, la ville et le diocèse de Perpignan, mais dont l'origine remonte au XIVème siècle, sont des manifestations spectaculaires des représentations de la mort du Christ portées par une confrérie qui en entretient les gestes. Collectives, théâtrales par bien des aspects, intrigantes, elles traduisent des formes d'expression qu'il n'est possible de comprendre qu'après les avoir vues. Elles forment dans cette région de fortes traditions entretenues, un tout social à la fois spirituel et culturel.

Comme l'exprime la fiche d'inventaire [... Elles s’affirment comme un legs de l’Histoire, une tradition, fruit d’influences religieuses catalanes et hispaniques, d’une part. D’autre part, elles se présentent comme un conservatoire du patrimoine au regard de la qualité des lourds ensembles statuaires que les pénitents portent sur leurs épaules, les misteris, pour certains exposés désormais à l’ancien évêché de Perpignan durant le reste de l’année] ...[ les processions restent pour les perpignanais et les roussillonnais des événements majeurs qui, par leur caractère rituel et leurs contrastes, expriment ostensiblement l’âme de leur territoire ]


17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page